Ontario
Du Long-Sault à Ottawa
De l'île aux Allumettes à Mattawa
Du portage La Vase au lac Nipissing
De la rivière des Français au lac Ontario
Québec



Contactez-nous
Du portage La Vase au lac Nipissing

Portage La Vase
Lac Nipissing

Portage La Vase

De la rivière Mattawa, Samuel de Champlain se rend au lac la Truite et doit emprunter le portage La Vase afin d'atteindre le lac Nipissing. Pourquoi un portage ? Parce que le lac la Truite - connu par les premiers explorateurs sous le nom du lac la Tortue - est un peu plus élevé que le lac Nipissing.

Un portage : le début, district de Nipissing, Ontario, 1897

Un portage : le début, district de Nipissing, Ontario, 1897
W.H. Ellis/Archives nationales du Canada/PA-121271

Certains affirmaient que le portage La Vase était possiblement le portage le plus difficile entre Montréal et Thunder Bay !

Depuis 1961, des archéologues font des recherches au portage La Vase, dans le Parc Champlain. On peut observer, près de l'eau, le sentier laissé par les traces de pas des voyageurs qui se rendaient au « Pays d'en haut », vastes territoires situés au-delà de l'Outaouais.

Lac Nipissing

Les premiers voyageurs constatent que le lac Nipissing s'avère la route la plus rapide qui mène de Montréal jusqu'aux Grands Lacs.

Les Indiens Nipissing (Nipissingues ou Nipissiriniens) se sont établis dans la région où l'on trouve aujourd'hui les villes de North Bay et de Sturgeon Falls.

Nipissing signifie « peuple de la petite eau », une référence au fait que ces Amérindiens habitent près du lac Nipissing, petit si on le compare au lac Huron !

Lac Nipissing à North Bay, Ontario

Lac Nipissing à North Bay, Ontario
William James Topley/Archives nationales du Canada/PA-9375/Détail

Les Nipissing sont algonquins, mais leur réputation de sorciers les rendent redoutables aux autres nations, même algonquines !

Ils accueillent à bras ouverts Champlain : « Ils festoyèrent en plusieurs festins, selon leur coutume, et mettaient peine d'aller pêcher et chasser, pour nous traiter le plus délicatement qu'ils pouvaient. »

Au sujet du lac Nipissing, Champlain écrit que c'est « un lac fort abondant de plusieurs sortes de poissons, entre autres d'un très bon, qui est de la grandeur d'un pied de long ». S'agirait-il du fameux doré réputé dans tout le Nipissing ?

Doré jaune

Doré jaune
Pêches et Océans Canada

On dit que le célèbre voyageur aurait passé une nuit à l'embouchure de la rivière Sturgeon, près de la ville actuelle de Sturgeon Falls.

C'est par la rivière Sturgeon que des centaines d'Algonquins échappent à la mort sous la main de leurs ennemis, les Iroquois. Apprenant l'expédition meurtrière de ces derniers dans la région du Nipissing, ils fuient vers le Nord par cette rivière, pour s'arrêter enfin au lac Nipigon.

Iroquois Caughnewanga dans le rôle de leurs ancêtres

Iroquois Caughnewanga dans le rôle de leurs ancêtres
au défilé du tricentenaire de Québec, juillet 1908 Archives nationales du Canada/PA-24702/Détail





© ROPFO 2001. Tous droits réservés.
Conception