• Multimédias
  • Multimédias
    Animations
    Cartes
    Images
    Écrits et textes
    Sons et vidéos
    Jeux



    Contactez-nous
    Description des clips

    Chute-à-Blondeau

    Félix St-Denis se présente et parle de sa famille qui, depuis des générations, habite dans le coin de Hawkesbury en Ontario, plus précisément le village de Chute-à-Blondeau. L'identité canadienne-française et le fait d'être Franco-Ontarien sont des valeurs importantes dans sa famille.

    Ottawa : Parlement

    Il y a beaucoup de choses à voir à Ottawa. D'abord, le changement de la garde au Parlement. Félix va nous montrer sa ville. C'est la capitale nationale, le cœur de la francophonie canadienne. C'est quelque chose à voir. Félix est à la recherche d'un soldat francophone sur la colline parlementaire. C'est vrai, Félix est passionné par la francophonie. Il nous apprend des mots nouveaux, des expressions franco-ontariennes. On rit un peu de son accent, gentiment.

    Ottawa : Champlain

    Ottawa a vu bien des luttes francophones. L'une des plus célèbres fut provoquée par le Règlement 17 qui voulait interdire l'enseignement du français dans les écoles. On assista à la « guerre des épingles ». Les mères des élèves, armées de longues épingles à chapeau, défendirent les droits de leurs enfants et ceux des générations à venir. Le Règlement, passé en 1912, fut aboli en 1927. La langue du fondateur de la Nouvelle-France serait perpétuée en Ontario. Samuel de Champlain, né à Brouage, France, en 1567, mort à Québec le 25 décembre 1635. Géographe du roi, navigateur, explorateur, fondateur de la cité de Québec et gouverneur de la Nouvelle-France. Le premier parmi les Canadiens illustres.

    Ontario et Québec

    On a pris une montgolfière pour voir comment le Québec et l'Ontario sont proches l'une de l'autre, séparées par une rivière.

    Mattawa

    On a dépassé Mont Antoine, on est entre Ceramic et Snake Creek. Il y a presque 400 ans, Samuel de Champlain et Étienne Brûlé ont remonté la rivière Mattawa en canot. À l'époque ça prenait plus de quatre semaines pour se rendre de la région d'Ottawa jusqu'en Huronie. Il y avait 50 portages à franchir, il fallait marcher de grandes distances avec d'immenses canots d'écorce et beaucoup de provisions.

    Sainte-Marie-des-Hurons

    Le village de Sainte-Marie-des-Hurons a été bâti vers 1639. C'était un village de mission, c'est-à-dire qu'il y avait des prêtres ici, des Jésuites. La grande mission de Sainte-Marie de 1639 à 1649, c'est le début d'une plus grande présence francophone en Ontario. Il y a même eu jusqu'à 65 Français parmi les Hurons qu'on appelle aussi Ouendats. En 1648, il y avait assez de maïs ici pour nourrir plus de 6 000 Ouendats. Une trentaine d'années plus tôt, Étienne Brûlé est venu ici en éclaireur. Samuel de Champlain a passé tout un hiver en Huronie.





    © ROPFO 2001. Tous droits réservés.
    Conception