Chez les Autochtones
Alimentation
Loisirs
Religion
Santé
Traite des fourrures
Troc entre Amérindiens et Européens
Vêtements et raquettes
La Chine et les Indes
Chronologie des voyages
Mot voyageur
La vie et la mort de Champlain



Contactez-nous


Chez les Autochtones à l'époque de Champlain



Carte de la répartition des populations autochtones

Carte de la répartition des populations autochtones
Sélection du Reader's Digest/Détail



Sans l'aide des Amérindiens, les plans de Samuel de Champlain se seraient écroulés. Impossible d'explorer ou de coloniser le pays sans les habitants qui vivent déjà en Amérique du Nord et qui connaissent le territoire, la faune et la flore.



Campement indien près de la rivière des Outaouais

Campement indien près de la rivière des Outaouais, Ontario [ca 1870]
Archives nationales du Canada/C-45487/Détail



En voyage, on fait des rencontres fascinantes. Champlain, pour sa part, devient l'allié des Hurons et des Algonquins. Ces tribus, souvent nomades ou semi-sédentaires, habitent le territoire de traite que les Français commencent à exploiter. Pour cette raison, elles connaissent bien leur coin du pays et sont prêtes à le montrer à Champlain.

« Un jour, nos fils épouseront vos filles », prédit-il aux Amérindiens.



Famille indienne voyageant en canot

Famille indienne voyageant en canot, est canadien, Québec [ca 1860]
Archives nationales du Canada/C-40205/Détail



En devenant alliés, Champlain et les Amérindiens pratiquent le troc.

Message des ancêtres…

« Chacun devrait étudier pour vivre en paix avec tous les hommes. »
Loi tribale n° 121 des Algonquins de l'Est





© ROPFO 2001. Tous droits réservés.
Conception